fbpx

Ca fait un petit moment que je voulais rédiger un article sur l’entrepreneuriat et le couple, mais j’attendais que mon expérience personnelle soit plus approfondie. Et c’est chose faite !! J’ai vu, dans de nombreuses publications dans des groupes Facebook dédiés à l’entrepreneuriat féminin, que beaucoup d’entrepreneuses avaient des soucis dans leur couple. Les causes : le manque de temps dédié à l’organisation familiale, le manque d’argent, l’incompréhension du conjoint sur l’activité de sa compagne, etc…

Alors, comment remédier à ces problématiques ?

Je vais vous faire part de mon expérience personnelle et de comment je suis arrivée à faire accepter, à mon compagnon, mon activité actuelle !

Les difficultés vécues

Lorsque j’ai débuté dans l’entrepreneuriat, mon compagnon n’était pas très “chaud”, son ex-épouse lui avait fait vivre une mauvaise expérience avec son activité d’éleveuse de chats. Mais, moi, c’était une activité tout autre, de prestation de service, aucun lien avec les animaux, des prestations à distance et je devais être suivie en coopérative d’activité. Mais les débuts furent difficiles, au démarrage, il m’encourageait, il m’a même dessiné mon logo (ouais, il est très doué en tout !), mais les résultats peinaient à arriver. Et puis, j’ai eu l’idée de créer mon activité de bouquiniste web (vendre des livres d’occasion à distance) en auto-entreprise. Cette activité me plaisait, moi qui aime les livres, c’était un vrai bonheur de les promouvoir et d’en découvrir de nouveau. Mais il faut être lucide, les frais postaux ont plombé mon CA, du coup, arrêt. Je n’étais plus en coopératives d’activités et d’emplois, je ne savais plus trop quoi faire… Alors, il a eu l’idée que je devienne l’hôtesse sur les stands sur les foires et salons pour son entreprise (il en était le directeur). Je n’étais pas très emballée, je n’avais jamais fait ça et ma “timidité” me freinait. En parallèle, je décidais de reprendre une activité d’accompagnement à la communication digitale auprès des entrepreneuses débutantes. Si mon activité d’hôtesse le satisfaisait, il était mécontent que j’ai accepté de devenir la community manager des 3 agences régionales de son PDG. Il ne comprenait pas pourquoi j’avais accepté cette mission (qui dure depuis 3 ans), mais pour moi, ça a été une vraie chance et un vrai challenge.

Au départ, c’était des petites remarques, j’essayais de faire face mais au fur et à mesure, ça m’a vraiment touché et je pleurais en cachette. Je me donnais du mal pour faire décoller mon CA, j’avais besoin d’encouragements mais ils ne venaient pas.

Bien sûr, cette tension, par rapport à mon activité, jouait sur mon couple et sur la famille. Mais pour rien au monde, je n’ai voulu arrêter mon activité, ni me séparer d’un client.

En ce qui concerne l’organisation familiale, j’ai toujours fait en sorte de faire passer les rendez-vous pour les enfants, les demandes de  mon compagnon avant mon activité, pour faire baisser la tension. Je m’arrangeais pour que mon organisation conviennent à tous.

Pour le manque d’argent, en fait, je me suis arrangée pour qu’on ne soit pas trop impacté et on va dire, que j’ai fait des comptes “d’apothicaire” en jonglant sur différents comptes (le pro, le perso et celui de mon compagnon).

Comment passer au dessus des difficultés ?

Alors, comment je m’en suis sortie ?

Et bien, j’ai décidé de faire fi des remarques désobligeantes, j’ai tenu le coup, j’ai fait front, j’ai gardé mon objectif en tête. J’ai eu la chance de faire de belles rencontres et puis, il y avait aussi la solidarité dans les groupes d’entrepreneuses (notamment les EQD de Céline Pod). L’entraide entre entrepreneuses est vraiment primordial pour rester focus sur son objectif.

Mes conseils :

  • Ne lâcher par la discussion avec votre compagnon
  • Demandez à une amie entrepreneuse d’être votre confidente et faite des points régulièrement sur vos avancées respectives
  • Parlez de votre activité à votre entourage même s’ils ne sont pas réceptifs, ça finira par payer
  • Organisez vos semaines en intégrant le perso (aller chercher les enfants sur leur lieu scolaire, les courses, les rendez-vous médicaux, etc)
  • Débutez tôt vos journées afin d’avoir une grande amplitude horaire
  • Faites vous accompagner pour la construction de votre entreprise (dès que possible)

J’ai eu la chance, l’année dernière, d’avoir la possibilité de me faire accompagner dans l’évolution de mon entreprise par une coach reconnue (Delphine Boileau-Terrien de Femmes de Challenges), ça m’a permis de me sentir pleinement légitime dans ma posture entrepreneuriale et domaine d’activité.

L’ambiance dans mon couple s’est nettement apaisé et je me sens vraiment mieux. D’ailleurs, nous allons nous marier cet été (au bout de 8 ans de vie commune) !

Conclusion

Les difficultés dans un couple, du fait de l’activité d’entrepreneuse, n ‘est pas une fatalité. Vous pouvez très bien au fur et à mesure du temps, rebondir, évoluer, n’hésitez pas à entamer un dialogue avec votre compagnon, même si cela vous fait peur. Un dialogue permet d’éviter les interprétations et peut être pourra-t-il finir par vous aider. Ainsi vous grandirez ensemble !

Et pour évoluer et faire grandir votre communauté, je vous propose de participer à mon défi-formation “oser se montrer, prendre confiance pour sa com'” qui aura lieu du 6 mai au 3 juin 2019 dans un groupe Facebook dédié !

Toutes les infos, ici !!

 

 

 

 

 

 

<