fbpx

Je ne sais pas toi, mais moi, lorsque je débute dans une activité, dans un métier, au départ, j’ai du mal à me sentir légitime. C’est ce qu’on appelle le syndrome de l’imposteur.

Ce syndrome est insidieux, il peut se déclencher n’importe quand, seulement sur une prestation ou sur tout l’ensemble de tes prestations. Alors, pourquoi sommes-nous soumises au syndrome de l’imposteur ?

Qui es-tu syndrome de l’imposteur ?

Le syndrome de l’imposteur se déclenche, généralement, après une remarque, un commentaire que ça soit de l’entourage proche, ou sur les médias sociaux. Cette remarque, ce commentaire remet en question notre expertise, nos compétences. Souvent, c’est une personne qui n’est pas du tout légitime dans ton domaine d’activité mais qui aime bien reprendre les autres. Mais toi, ça te touche, ça te fait douter.

Et puis, insidieusement cette remarque, ce commentaire fait son chemin dans ton esprit et ne te quitte plus. Tu doutes de plus en plus de tes compétences. Tu as l’impression de tromper ton entourage en te présentant comme une experte.

Et que se passe-t-il ? Tu te montres moins à ta communauté, tu communiques moins ou alors pas de la bonne façon. Tu vas voir les “concurrents” pour voir comment ils font, si leur expertise (pourtant du même domaine) est différente de la tienne. Et ça te fait douter de plus en plus… En fait, c’est un cercle vicieux !

Ton estime de toi diminue et pas seulement dans ton domaine d’expertise mais pour d’autres compétences que tu possèdes. Tu procrastines de plus en plus.

Comment contrer le syndrome de l’imposteur ?

Il n’y a pas 36 000 solutions (ouais, ça sonne mieux à l’oral) pour sortir du syndrome de l’imposteur : Tu dois travailler ton estime de toi !

C’est bien beau à dire mais comment est-ce que tu dois faire ?

Dans un premier temps, je te conseillerais de lire “les 4 accords toltèques” de Miguel Ruiz. Ce livre, très facile à lire, t’inculquera un code de conduite à suivre lorsque tu te sens fragilisé avec ta relation à autrui :

  • Que ta parole soit impeccable
  • N’en fait jamais une affaire personnelle
  • Ne fait aucune supposition
  • Fais toujours de ton mieux

Ensuite, lorsque tu reçois ce genre de commentaire, de remarque, explique posément ton point de vue et pourquoi tu préconises ce que tu as dit ou écrit. Pars de ton expertise, sois professionnelle, argumente de manière logique.

Si tu sens que ton expertise est fragile, recherche des livres sur ton domaine, ton expertise, qui puisse valider tes acquis et les renforcer.

Enfin, tu peux choisir de te faire coacher pour améliorer ton estime de toi (j’ai des noms si tu veux) ou sur ta manière de communiquer auprès de ta cible idéale (à travers mon accompagnement “Moi et mon entreprise”.

Conclusion

Avoir le syndrome de l’imposteur n’est pas une fatalité et tu en sortiras plus forte.

Tu peux également travailler ton syndrome de l’imposteur en apprenant à mieux communiquer et notamment en vidéo ou en live.

D’ailleurs j’ai pour toi un webinaire qui pourrait t’intéresser : “Pourquoi as-tu peur de te montrer en vidéo ou en live”, le 29 octobre de 14h30 à 15h30 via un lien zoom. Ce webinaire te permettra de comprendre également comment le syndrome de l’imposteur t’empêche de te montre à ta communauté et comment le contrer.

Pour t’inscrire, c’est ici !