fbpx

Aujourd’hui, pour l’article, c’est tranche de vie !! Oui, parce qu’être une entrepreneuse, ce n’est pas si facile. Il y a tellement d’idées sur ce statut qui sont faux. Comme par exemple, “tu n’as pas de patron, tu fais ce que tu veux”. Sauf que ce n’est pas le cas !

Oui, parce que tu dois compter sur tes clients, c’est un peu eux qui décident de ton emploi du temps (je dis un peu car tu es quand même très libre).

Bon et sinon, pourquoi est-ce que j’ai décidé de rédiger cet article ?

Parce que j’en ai marre des idées reçus sur ce statut, parce que quelques fois, c’est bien de mettre les points sur les “i” et les barres sur les “t” (ouais, j’essaie de faire de l’humour…) !

Les idées reçues sur le statut d’entrepreneuse

1ère idée reçue : Travailler à la maison veut dire que tu es disponible 24h/24 pour aller chercher les enfants aux horaires de l’école (collège ou lycée), pour prendre un café à l’improviste, faire les courses en semaine, rendre service à toute la famille, etc… Et bien non !! Nous avons des impératifs, des rendez-vous, des comptes à rendre à nos clients en matière de rendus des prestations (ou de produits), des horaires à respecter…

2ème idée reçue : “Tu travailles à la maison, donc tu n’as pas de vraie activité !” Pourquoi est-ce que ça ne serait pas une vraie activité ? Et d’ailleurs, c’est quoi une vraie activité ? Du moment, que l’on gagne de l’argent, que l’on a des clients, nous avons une activité comme tout un chacun !

3ème idée reçue : “Tu n’arriveras pas à recevoir des financements pour ton activité !” Heureusement, il n’y a pas que les banques qui peuvent financer un projet entrepreneurial. Il y a aussi les fonds d’investissement comme les Femmes Business Angels, France Active ou autre “fond de solidarité féminin”.

4ème idée reçue : “Tu es une femme, tu ne sauras pas administrer ton entreprise !” Et pourquoi pas ? Ce n’est pas elle qui est souvent “obligée” de gérer tout ce qui concerne la gestion de la vie familiale comme le paiement des factures, la gestion des courses, la relation avec les profs, la relation avec les artisans si besoin (pour tous les problèmes d’intendance), la gestions des bobos du quotidien, trouver des solutions pour tout et n’importe quoi ? Si bien sûr !!! Alors, elle sera tout à fait capable de gérer son entreprise !

5ème idée reçue : “Tu es une femme donc tu ne peux pas être à la tête d’une activité réservée aux hommes !” Euh… c’est quoi une activité réservée aux hommes ? Et bien si !! Si tu le souhaites, tu peux ouvrir une entreprise dans le bâtiment, ou travailler comme paysagiste, ou tout autre activité censé être masculine !!

6ème idée reçue : “Les hommes réussissent mieux que les femmes !” Et pourquoi donc ? C’est totalement faux !! Les femmes ont plus de persévérance quand elles entreprennent un projet (moi, je dirais que c’est dans nos gènes). Elles ne s’avouent pas facilement vaincues et vont au bout de leurs projets. Donc, elles font tout pour réussir !!

La charge mentale d’une entrepreneuse

La charge mentale d’une entrepreneuse est beaucoup plus lourde à porter que pour un entrepreneur. Pourquoi ?

Parce que pour la plupart des entrepreneuses, elle doit gérer deux vies : Sa vie de maman et sa vie d’entrepreneuse. Elle doit toujours garder à l’esprit qu’elle doit s’organiser selon les impératifs familiaux (pour certains rendez-vous, médicaux par exemple, avec les instits ou les profs, tout ce qui est administratif).

Elle doit penser à payer les factures, ne pas oublier la vaccination ou le rendez-vous des 1 an du petit, faire les menus pour la semaine, gérer la liste des courses, penser au ménage, peut être gérer l’emploi du temps de son compagnon (si, si, ça arrive), prendre rendez-vous avec les artisans (et être présente) si il y a des soucis avec l’électro-ménager, la plomberie, etc…

Et puis, elle a son activité à gérer… Et les soucis qui vont avec !

Alors, quand, dans son couple, le compagnon ne soutient pas, fait l’indifférent, que les enfants sont égoïstes (et ne pensent qu’à leur besoins) ,enfin, quand je dis enfants, je pense surtout ados, on peut comprendre que l’entrepreneuse soit un peu dépassée avec toute cette charge mentale !

Elle pourrait essayer de mettre en place une organisation, mettre en place des “conseils de famille”, faire participer son compagnon à la vie de la famille (il y en a qui y arrivent très bien), déléguer certaines tâches de son entreprise à un collaborateur…

Mais, pourquoi ne le fait-elle pas ? Je n’ai pas la réponse.

Conclusion

Mon article est loin d’être exhaustif, bien au contraire ! Il y aurait tant à dire sur les progrès qu’il y aurait à faire pour le statut des entrepreneuses.

Tu sais qu’il faut mettre un appel à l’action à la fin de chaque article pour faire réagir sur ton article, et bien, sur celui-ci, je n’en mettrais pas (elle est folle, celle-là) !

Non, je vais émettre un souhait : Tu souhaites mieux t’organiser dans ta vie d’entrepreneuse, prends le temps de me contacter via ma page contact.

Je suis une pro de l’organisation (ayant dû gérer 5 enfants de 13 ans à 3 ans lorsque j’ai repris un job de salariée), j’aurais plein de conseils et d’astuces à te partager pour mieux t’organiser et équilibrer ta vie (et puis,, peut-être, parlerons-nous aussi de communication).