fbpx
Aurélie Blanchet
Lors du petit dej entrepreneurs à Vichy, j’ai eu l’occasion de rencontrer Aurélie Blanchet, fondatrice de La Restylerie, un atelier de relooking de meubles (mais pas que…) à Cusset. Son concept m’a intéressée et j’ai décidé de la recontacter pour une interview. C’est à la galerie des Arcades que nous nous sommes rencontrées pour parler de son activité et de l’association.

Aurélie Blanchet, un parcours atypique

Aurélie a grandi auprès d’un papa bricoleur, dans le garage à bricoler, adulte, c’est elle qui fait la rénovation des maisons qu’elle a habité. Pourtant son parcours de formation ne la destinait pas à embrasser cette activité, un BTS force de vente, une carrière de commerciale puis à la banque. En 2016, elle décide de quitter son CDI confortable où elle ne se retrouvait plus pour se mettre à son compte et fonder La Restylerie.
Après quelques coups de fil pour trouver le local idéal, elle intègre la galerie géré par la Mairie de Cusset, c’est un ancien cloître, classé monument historique.
Elle avait eu l’opportunité de découvrir “Eleonore déco”, une marque de peinture spécialement conçu pour le relooking de meubles et qui se vend en réunion, elle  décide de s’y intéresser pour se former, voir d’autres choses et son conseiller Pôle Emploi l’aide à suivre une formation de home staging (relooking de maison ou d’appartement pour la vente). Mais, les habitants ne sont pas encore prêt à ce type de prestation, c’est pourquoi Aurélie préfère s’orienter sur le relooking de meubles et la création de déco et mobilier upcyclé.
Cusset

La Restylerie, relooking de meubles et up’cycling

Aurélie propose de relooker, customiser, détourner différents meubles (cuisine, buffet, commode, bureau, etc.) de ses clients. Elle s’adapte à chaque client  et fait à la demande. Soit, elle s’occupe entièrement du meuble, soit, pour les clients bricoleurs, elle les forme, fait  avec eux  ou intervient aux étapes les plus techniques. Ce genre d’atelier à la demande a beaucoup de succès. Elle a suivi une formation en béton ciré pour augmenter son offre. De plus, elle a un partenariat avec la Recyclerie de Cusset où elle se fournit pour ses créations en matériaux recyclés et issus du réemploi (ampoules, capsules de café, chambres à air, etc..) : bijoux, déco…
Lors des vacances scolaires, les ateliers pour enfants,  pour fabriquer de la petite déco ont du succès. Les enfants, accompagnés de leurs mamans, partagent un moment de complicité. Les ateliers sont adaptés selon l’âge des enfants.
L’atelier peut aussi être privatisé pour un anniversaire.
Lors du salon de l’Habitat à Vichy, en octobre, où Aurélie avait un stand, elle a pu se rendre compte que  la demande pour le relooking de meubles était présente mais les personnes ne savaient pas où s’adresser. Elle a pu remplir son carnet de rendez-vous.
Aurélie a choisi le statut de SASU pour son activité. 
Avec son site internet, sa page Facebook et son compte Instagram, vous pourrez découvrir ses dernières réalisations. N’hésitez pas à la contacter pour plus de renseignements
relooking meubles

Comment se déroule une prestation ?

Après la prise de rendez-vous, Aurélie rencontre son client chez lui, ils discutent ensemble du ou des meubles à relooker, de la couleur, des effets. Aurélie défini avec eux, si elle effectue toute la prestation ou s’ils se sentent assez compétent pour aider. S’ils souhaitent faire seul, Aurélie les forme et les accompagne ensuite dans la réalisation de leur projet. De retour à l’atelier, elle réalise une porte échantillon avec les différentes couleurs et effets évoqués qu’elle donne ensuite à son client pour qu’il puisse se rendre compte avec la luminosité de son habitation du rendu et ce qui lui plaît le plus.
Les tarifs de relooking vont de 50 € pour un chevet à 490 € pour un buffet. Une cuisine relookée sans béton ciré atteint 1200 à 1300 € (bien moins cher que de racheter une cuisine neuve !).
 

 

 

Cusset

L’association “Art et Matière”

Les artisans et artistes de la galerie ont créé l’association “Art et Matière”, de Laurène la bijoutière à Lydie qui est dans l’univers du fil et du textile, Véro dans la céramique, Estelle verrière et créatrice de cabinets de curiosité, grapheur, sculpteur, ils se partagent ce bel espace classé aux monuments historiques.  Accompagnés d’une vingtaine d’adhérents, ils se font connaître à travers différentes manifestations comme Les Flamboyantes, les journées du Patrimoine, des nocturnes lors du festival des Cours du soir, etc.
Mais, si les Cussetois se rendent volontiers à Vichy, la réciprocité n’est pas de mise. Et il est vraiment difficile pour le collectif de faire connaître ce magnifique lieu. 
L’association a une page Facebook, pour la suivre, c’est ici.

Une âme d’entrepreneuse ?

“Âme d’entrepreneuse, oui, c’est aller au bout de ce qu’on a envie, tout mettre en œuvre pour obtenir ce que  l’on souhaite, je me sens une âme d’entrepreneuse complètement !!”

Les projets 2018

“Je vais relancer les agences immobilière pour des partenariats pour le home staging, essayer de les pousser un peu plus, coté client ce qui peut freiner, c’est le paiement avant la vente, il faudrait que j’arrive à me faire payer comme les agences immobilières, à la vente. Le deuxième objectif, c’est les photos, le site internet, tu as beau faire de jolies choses, si tu fais des photos moches ou que tu ne sais pas mettre en valeur tes créations, ça ne peut pas fonctionner. Je veux me faire de jolies supports, une jolie documentation.”
Pour les événements, les journées des métiers d’art, les Flamboyantes dont le thème sera animaux et créatures fantastiques, on collera au thème en 2018, avec Estelle, Thomas et leurs relations, la galerie pourrait être mise à l’honneur. On a un autre projet aussi, c’est de faire quelque chose entre l’art et le bien être.”
 

Des conseils pour une entrepreneuse

 

“Il ne faut pas avoir peur de se lancer, faut y aller, et puis de toute façon, si ça devait ne pas marcher, ça enrichit, il faut se faire plaisir, ça sera toujours ça de pris, ça ouvrira peut être d’autres portes !”

Le mot de la fin

“Il ne faut jamais oublier d’oser, il faut se lancer, que ça soit pour l’entrepreneuriat ou pour autre chose, il faut s’écouter.”

Conclusion

Si vous avez des meubles dont vous n’avez pas envie de vous séparer, mais qui ont besoin d’être remis au goût du jour, il faut absolument que vous rencontriez Aurélie, elle aura tout plein d’idées pour vous aider à créer une osmose entre votre meuble et votre pièce. 
Et puis, allez faire un petit tour du côté de Cusset à la Galerie des Arcades, vous y découvrirez des artisans et artistes plein de talents !!!