fbpx

Lorsque j’ai commencé à réfléchir à l’accompagnement “Entreprise idéale”, j’ai, tout de suite, pensé qu’il fallait que je collabore avec une personne qui me connaît bien et qui puisse apporter, à mes clientes, ses compétences en matière commercial. Je voulais aussi, que cet accompagnement, puisse apporter du contenu visuel pour la cliente.

Et puis, j’en ai discuté avec mon mari, agent commercial à son compte. Et d’un coup, ça m’a fait tilt, pourquoi est-ce que ça ne serait pas lui qui interviendrait dans cet accompagnement pour les guider sur le volet commercial et qui ferait leur portrait professionnel pour leur communication ? Il a toutes les compétences, la fibre esthétique et l’âme d’un artiste.

J’ai eu la chance qu’il accepte, et pour faire plus ample connaissance, voici son interview !

Didier, raconte nous ton parcours professionnel !

Dans la région Auvergne Rhône Alpes, en plein cœur Bourbonnais, j’ai posé mes valises définitivement. Mon grand engouement pour cette région m’a permis de me voir s’ouvrir les portes d’un paradis à la portée de tous : la campagne ! J’ai baigné dès mon adolescence dans le milieu de la nature et je me suis lancé sans aucune hésitation dans le monde des Espaces verts. Mon parcours professionnel, sur mes 35 ans, m’ont permis de monter toutes les marches une à une : apprentissage, ouvrier, chef d’équipe, conducteur de travaux, technico-commercial, bureau d’étude, chef de vente et directeur régional. De quoi être bien dans ma peau face à tous les interlocuteurs de mon métier. Toutes les facettes du monde du paysage n’ont plus de secret pour moi. L’aspect commercial a été le dernier aspect de découverte ! Malgré mon savoir-faire, parfois, je passais beaucoup de temps pour arriver à concrétiser mes ventes. J’ai compris qu’un autodidacte avait ses limites malgré une bonne réussite de vente.

La vente c’est un métier à part entière, une véritable discipline qu’il faut manier d’une manière professionnelle. Tout nos faits et gestes doivent être savamment orchestrer pour aboutir à la réussite. Il faut maîtriser parfaitement les règles de cet art de la vente. Très peu de personne naissent avec une âme de bon vendeur ! Il faut prendre le temps de comprendre tous les mécanismes qui amènent à la vente.

Pourquoi vouloir collaborer à cet accompagnement ?

Cette année est celle de la reconversion professionnelle pour donner suite à un licenciement économique. Me revoilà parti dans une nouvelle vie professionnelle. Axé sur la vente puisque me voilà devenu un commercial externalisé. Nathalie mon épouse, en face de mon bureau, “oui nous partageons la même pièce, c’est plus dynamique pour chacun de nous deux”, me fait part de ses projets dans son activité d’AKENE WEB. Nous échangeons entre collègues, pour le coup, sur ses approches. Je lui donne mes impressions et idées.

Que vas-tu apporter à ces personnes ?

Mon expérience professionnelle dans le domaine de la vente et mon vécu permettent d’éviter quelques erreurs de jeunesse sur certains points mais avant tout fait gagner du temps pour voir son chiffre d’affaire progresser plus rapidement.

Je suis là pour apporter une bonne vision de la vente. Faire découvrir ou faire une évaluation du niveau de la vente de la personne avec qui je vais collaborer quelques moments dans son parcours professionnel.

Ensuite aider à pratiquer les différentes facettes de la vente.

Quelles sont les qualités à posséder pour bien négocier avec ses clients ?

Sincérité, avoir une très bonne écoute et être méthodique. Le professionnalisme doit être au rendez-vous également. Avoir une parfaite connaissance de son/ses produit/s ou métier. Aimer le contact.

Est-ce que ces qualités peuvent s’apprendre et si oui, comment ?

Tout s’apprend en effet. Comment par la pratique bien sûr, comme pour les athlètes, les sportifs de haut niveau ! Oui j’appuis bien sur le HAUT NIVEAU !!! Pour faire carrière dans la vente il faut avoir un haut niveau. Nous ne sommes jamais tout seul et les concurrents ne nous ont pas attendus. Il va falloir faire sa place dans ce monde de professionnel. Mais avant de commencer la pratique, la découverte de ce milieu et des outils ou techniques est impératif. Il faut connaitre tous les engrenages qui mènent à la vente.

Attention, il faut partir à zéro. Mettre de côté ses habitudes dans un premier temps. Un autodidacte n’applique pas toujours la bonne chronologie.

Quelle va être ta méthodologie ?

Pour ma part découverte de la personnalité, du secteur d’activité, du métier / produits.

Évaluation des compétences de ventes.

A quoi vas-tu les former ?

Se connaître : point fort/point faible

Ecrire son Pitch.

Pratiquer les bonnes étapes de vente

Quels sont les résultats qu’elles peuvent en attendre ?

Avant tout un bien être. D’être sûr de faire les bons gestes dans la vente donc être plus sûre de soi ! La vente c’est être au premier rang ! « On y est pour gagner ! »

Être plus méthodique ou ordonné dans sa démarche vente. Rien ne sera plus fait au hasard.

La clientèle naturellement sera attirée par votre personnage.

Et si la clientèle vous colle à la peau, c’est le chiffre d’affaire qui s’en ressent aussi.

Quelle est ton expérience au niveau photographique ?

La photographie fait partie de l’ART ! L’art c’est grandiose. Pourquoi ? Il fait vibrer tout le monde. Il véhicule des sentiments. Il accroche obligatoirement l’œil !

La photographie, juste par une image va véhiculer elle aussi beaucoup de choses, des messages, des sentiments…

Mon expérience a débuté par la découverte de ce que notre œil pouvait voir quand on lui donnait le temps. Un nouveau monde devant nous ! J’ai passé beaucoup de temps comme chasseur d’image dans le milieu animalier, plus particulièrement avec les oiseaux dans une réserve naturelle

Comme pour la musique, la peinture, la sculpture, l’ART à ses règles, bien souvent les mêmes. Il faut les apprendre elles aussi pour faire que notre œuvre parle à notre place. Il faut donc bien connaître notre sujet pour le faire parler à notre place.

  • Concernant les photos, comment vas-tu travailler pour réaliser des portraits à leur image ?

Comme pour la vente c’est la découverte de la personne et de son sujet pour la photographie.

Il faut comprendre qui elle est.

Déterminer le thème à véhiculer.

Et pour les arrières plans c’est le repérage de lieux ou milieux pour la réalisation des photographies.

Quel matériel vas-tu utiliser ?

Appareil photo CANON EOS 700d et tout simplement mon portable qui peuvent rivaliser sans rougir à côté de mon monstre d’appareil photo CANON. Le plus important c’est l’expression saisie au bon moment. Sur Internet nous n’avons pas besoin d’une qualité d’image exceptionnelle.

  • Combien de temps auras-tu besoin pour les prises photographiques ?

Une matinée est un minimum.

Le mot de la fin

SYMBIOSE IBC est le nom de mon entreprise. C’est n’est pas anodin ! Depuis 35 ans, j’ai compris l’importance d’être toujours en symbiose avec mon entourage. La nature, mes collègues et mes clients. Seuls, rien n’est simple mais le partage des connaissances à chacun et un gage de bien être.

La force appartient à ceux qui savent s’unir !

Je serais donc heureux de partager un petit bout de parcours avec vous pour une bonne  évolution de votre entreprise.

Conclusion

Merci à Didier pour sa participation à cet accompagnement “Entreprise Idéale”, que vous pouvez retrouver ici !

Si vous avez des questions à lui poser, n’hésitez pas à le faire en commentaire ou via mon contact, je lui retransmettrais !